Le Comment

Comment Savoir si Votre Chat Est Malade


Partagez SVP!

Les chats sont toujours d’une nature détendue et vivent le genre de vie dont on rêve tous : jouer, manger et dormir. Malheureusement, les chats, comme tout être vivant peuvent tomber malade.

chat malade

Instinctivement, les chats malades se mettent alors à se cacher ou à s’endormir bien plus que d’habitude, même si ces boules de poils sont aussi connues pour être très dormeur. Si depuis quelques temps, vous être pris d’inquiétude en vous demandant si votre chat est oui ou non malade, voici quelques signes qui ne trompent pas !

 

Observez les changements dans le comportement et dans l’apparence

Avant tout, un chat malade change de comportements ou d’apparence. Ainsi, notez si votre chat dort beaucoup plus que d’habitude. S’il ne présente pas en même temps d’autres signes comme des vomissements, de la diarrhée, une perte d’appétit ou des gonflements évidents, gardez-le juste sous surveillance pendant 24 h. Si ces symptômes commencent à apparaitre, ou s’il entre dans un deuxième jour de fatigue excessive, il faut l’emmener à la clinique vétérinaire. Vérifiez également la température de votre chat pour voir s’il a de la fièvre en utilisant un thermomètre rectal. Cependant, si vous avez du mal à le faire, il vous est encore recommandé de consulter un vétérinaire. Seulement, sachez qu’un chat fiévreux dort généralement lourdement, peut refuser la nourriture, et a souvent un pelage terne. Son nez et ses oreilles peuvent être secs et chauds lorsque vous les touchez même si ce n’est pas toujours le cas.

De même, surveillez tout changement dans le contenu de la litière de votre chat. Faites attention à la fréquence à laquelle votre chat défèque, s’il a de la difficulté, si du sang ou du mucus est présent dans l’urine ou si les excréments sont durs et ou sous forme de pépite. Si le chat semble avoir la diarrhée ou souffre de constipation (signalée par les selles dures et sèches), emmenez-le chez le vétérinaire. D’ailleurs, les mâles sont plus sujets aux problèmes urinaires. La perte de poids soudaine ou même progressive peut également signaler une maladie. Pour cela, vérifiez si ses côtes et sa colonne vertébrale sont visible car il y a moins de graisse, alors que son ventre peut avoir l’air arrondi ou enflé.

D’un autre côté, faites aussi attention à l’appétit de votre chat : si vous remarquez que votre chat n’a pas envie de manger ou au contraire, il mange trop, il se peut qu’il y ait quelque chose qui ne va pas. Il a peut-être la nausée ou des problèmes rénaux. Face à un manque d’appétit, vérifiez s’il est déshydraté. Pour cela, saisissez délicatement sa peau entre ses omoplates, tirez doucement la peau vers le haut puis relâchez. Si la peau ne se remet pas en place immédiatement, il est plus que probable qu’il soit déshydraté. Sachez aussi que certaines conditions provoquent une soif accrue comme certains types d’infections, une maladie rénale, la thyroïde hyperactive et le diabète.

 

Les symptômes de maladie chez les chats

Examinez par la suite le pelage de votre chat car si ce dernier est malade, il n’a généralement pas l’énergie pour se toiletter. Si sa fourrure d’habitude brillante et bien rangée devient terne et emmêlé, cela peut indiquer une maladie. Les changements dans les habitudes de toilettage peuvent également être le résultat de l’arthrite car le toilettage peut être douloureux dans ce cas. Surveillez également les vomissements. S’ils ne sont pas fréquents, cela peut être un moyen pour le chat de nettoyer son système digestif. Dans le cas contraire, tournez-vous vers votre vétérinaire surtout si d’autres symptômes comme la fièvre ou le refus de boire apparaissent.

Il se peut aussi que votre chat souffre de diarrhée. Dans ce cas, attendez 24h pour voir s’il a simplement mangé quelque chose qui a bouleversé son ventre. Cependant, s’il vomit, s’il mange mal, s’il est léthargique ou s’il a du sang ou du mucus (une substance semblable à de la gelée) dans ses selles, il devrait rapidement être vu par un vétérinaire. Ensuite, si votre chat respire très rapidement ou bruyamment et/ou avec la bouche grande ouverte, vous devriez le faire consulter. Pour en être sûr, essayez de compter le nombre de respirations qu’il fait par minute sachant que la moyenne est de 20 à 30.

Observez aussi l’inclinaison de sa tête. Le vertige et la désorientation peuvent être des symptômes d’un trouble neurologique ou d’une infection de l’oreille. Si votre chat perd l’agilité de ses pieds et devient subitement très maladroit ou si sa tête tombe vers le côté, c’est qu’il y a un problème. Ces changements pourraient signaler un accident vasculaire cérébral, une pression artérielle élevée, ou même une tumeur au cerveau. Dans ces cas, une intervention médicale est urgente. Sur la peau de chat, la plupart des bosses ou des abcès sont bénins, vérifiez seulement qu’il n’y ait pas suintement ou une mauvaise odeur qui s’en dégage. Si elle n’est pas traitée, l’infection peut causer un empoisonnement du sang. En outre, examinez ses yeux (ainsi que le nez) : si votre chat semble constamment pleurer, elle peut être allergique à quelque chose ou avoir une infection des sinus. Si une décharge excessive de miction, une léthargie et un pelage terne sont présents, demandez à un vétérinaire de vérifier si votre chat souffre d’une insuffisance rénale.

 

Les maladies courantes des chats

Si vous craignez que votre chat ait des puces, surveillez les rayures excessives. Si vous le voyez se gratter souvent, munissez-vous d’un peigne à dents fines et passez-le dans sa fourrure. Cherchez les petites taches brunes (qui sont des puces) en particulier autour du cou et de la queue. De nombreux produits commerciaux sont disponibles pour tuer les puces et les retirer de votre maison. Demandez à votre vétérinaire pour des recommandations spécifiques.

Beaucoup de chats souffrent aussi de boules de poils. Pour le savoir, restez attentif à sa toux et à ses vomissements. En effet, ce souci peut également provoquer une mauvaise haleine ou un manque d’appétit et au pire des cas, évoluer en des Trichobezoars. Ensuite, pour voir si votre chat est atteint d’hyperthyroïdie, restez attentifs envers ces symptômes : augmentation de l’appétit ou de la soif, perte de poids inexpliquée, nervosité ou irritabilité, vomissements fréquents, léthargie… Si deux ou plusieurs symptômes sont présents, votre chat devra voir le vétérinaire. L’hyperthyroïdie survient généralement chez les chats d’âge moyen à plus âgés et est rare chez un jeune chat. L’hormone thyroïdienne qui déclenche l’appétit augmente également le taux métabolique et met la fonction des organes sous tension.

Enfin, le diabète félin affecte les chats de tout âge, mais il est plus commun chez les chats mâles et femelles âgés et obèses. Si votre chat a un ou plusieurs symptômes, emmenez-le chez le vétérinaire qui va mesurer le taux de sucre dans le sang et l’urine.


Commentaires

comments




Loading...

Abonnez Vous A La Newsletter!

Abonnez vous à la newsletter et gagnez votre cadeau! Recevez ces trois livres gratuitement :

livres gratuits

* Comment prendre soin de votre peau
* Comment Développer Des Muscles Rapidement
* Comment choisir le meilleur produit minceur