Le Comment

Comment Réduire Son Niveau de DHEA


Partagez SVP!

La déhydroépiandrostérone ou la déshydroisoandrostérone, plus connue sous le nom de DHEA, est l’une des hormones les plus importantes du corps humain, car elle contribue à la régulation de la production d’œstrogènes et d’androgènes.

Réduire le Niveau de DHEA

Toutefois, un taux de DHEA trop élevé peut provoquer un phénomène d’hyperandrogénie. Pour réduire ce taux, vous pouvez commencer par consulter votre médecin traitant et lui demander de le surveiller régulièrement via des tests sanguins. Vous pouvez aussi améliorer votre mode de vie : mangez sainement, faites des exercices physiques, remplissez le nombre d’heures de sommeil adapté à votre âge…

Faites également attention aux médicaments que vous prenez, prenez certaines dispositions par rapport à votre mode de vie et vous verrez qu’après quelque temps, vous apercevrez des résultats positifs.

 

Collaborez pleinement avec votre médecin traitant

Collaborez pleinement avec votre médecin traitant

  • Parlez-en à votre médecin

Si vous consultez votre médecin généraliste ou votre endocrinologue, il commencera sûrement par identifier vos antécédents médicaux et vous faire passer un test sanguin pour évaluer la fonction de vos glandes surrénales (la DHEA étant une hormone stéroïde sécrétée par les glandes surrénales) et connaître le dosage du S-DHEA.

Si votre taux de DHEA est élevé, votre médecin vous recommandera généralement de l’abaisser, car un taux élevé peut perturber la tension artérielle et provoquer d’autres problèmes de santé. La réduction de ce taux peut aussi résoudre la plupart des problèmes de santé. Le test sanguin peut également être utile pour détecter des problèmes plus graves relatifs aux glandes surrénales comme la maladie d’Addison. N’hésitez pas à lui parler de vos interrogations et à lui poser des questions lors de la consultation.

 

  • Privilégiez les aliments riches en zinc ou prenez un complément alimentaire de zinc

Si ces derniers temps votre corps enfle, cela peut être un signe que vous ayez un taux de DHEA élevé. Privilégiez alors les aliments riches en zinc comme la viande, particulièrement le porc, le bœuf, l’agneau et la viande brune de poulet. On cite également les noisettes, les haricots, les graines, etc.

Par ailleurs, pensez à consulter votre médecin si vous décidez de prendre un complément alimentaire de zinc. Sachez que le zinc est un oligo-élément qui contribue à la prévention du vieillissement, qui stimule les défenses immunitaires, etc.

Recommandation : complément alimentaire Zinc de très bonne qualité.

 

  • Surveillez vos maladies préexistantes

La réduction du taux de DHEA peut avoir un impact direct sur d’autres domaines, y compris les maladies antérieures dont vous souffrez (diabète, cancer, maladie du foie…). Parlez-en à votre médecin pour qu’il vous aide à effectuer des surveillances supplémentaires.

 

  • Surveillez toute interaction médicamenteuse potentielle

Étant donné que certains médicaments ont un effet secondaire pouvant stimuler la production de DHEA comme la metformine (antidiabétique oral), il est important que votre médecin le sache pour qu’il prenne les dispositions nécessaires par rapport aux médicaments que vous prenez en ce moment et à ceux que vous comptez prendre.

 

  • Évitez ou arrêtez les compléments alimentaires synthétiques

Demandez à votre médecin comment vous sevrer petit à petit de tout autre traitement hormonal. Sachez que cette période de sevrage peut durer plusieurs mois.

 

  • Envisagez une intervention chirurgicale

Si votre taux de DHEA élevé est causé par une tumeur, parlez des avantages et des risques d’une intervention chirurgicale avec votre médecin avant d’entamer quoi que ce soit.

 

Améliorez votre mode de vie

Améliorez votre mode de vie

  • Obtenez l’aval de votre médecin avant d’entamer tout changement

N’hésitez pas à demander des conseils et des informations supplémentaires à votre médecin sur ce qui peut être bénéfique pour vous ou non avant de chercher un moyen pour modifier le niveau de votre DHEA.

 

  • Adoptez le bon régime

Il est bon à savoir que les aliments ne contiennent pas directement de DHEA. Cependant, certains aliments peuvent encourager votre corps à produire plus ou moins de DHEA et d’autres types d’hormones. Évitez les aliments qui favorisent l’augmentation de la DHEA, pour ne citer que les aliments sucrés, le blé, les ignames sauvages et les produits laitiers. En revanche, privilégiez les aliments aux propriétés anti-inflammatoires, comme le saumon, l’huile d’olive et les tomates.

 

  • Faites des exercices physiques sans tomber dans l’excès

Faire des exercices cardio et de musculation 3 fois par semaine vous permettra non seulement de garder un bon taux de DHEA, mais aussi de brûler les graisses. Trop d’exercices physiques peut, en revanche, augmenter votre taux de DHEA.

 

  • Gardez le poids idéal

Comme les cellules graisseuses stockent la DHEA, il est important de déterminer l’IMC ou Indice de masse corporelle adaptée à votre taille et à votre âge et de manger sainement pour le maintenir à niveau.

 

  • Dormez suffisamment

Pour mieux contrôler vos hormones, essayez de dormir 8 heures par nuit en moyenne. Déterminez l’horaire de sommeil qui vous arrange le plus et essayez de le respecter autant que possible.

 

  • Réduisez votre stress

Lorsque le corps humain réagit à un niveau de stress trop élevé, il produit excessivement toutes sortes d’hormones, dont la DHEA. Pour garder un niveau de DHEA normal, essayez de vous détendre. Vous pourrez faire du yoga sur votre lieu de travail, chez vous et ailleurs sans oublier de pratiquer les diverses techniques de respiration profonde. Mangez à l’extérieur au moins une fois par jour pour profiter de l’air frais. Prenez des cours de peinture, allez voir un film, profitez de séances de massage de relaxation, etc. Vous pouvez aussi demander à votre médecin de surveiller votre tension artérielle pour comparer les résultats.

 

Prenez certaines dispositions

Prenez certaines dispositions

  • Surveillez la baisse naturelle de DHEA avec l’âge

Le niveau de DHEA est à son apogée à l’âge de 20 ans (25 ans dans certains cas) lorsque l’individu est mature sur le plan hormonal et physique. Ensuite, il commence à baisser naturellement jusqu’à ce que quasi-aucune DHEA ne soit laissée au moment où l’individu atteigne ses 90 ans. Entre 40 et 50 ans, le niveau est à 50 % de ce qu’il était à 20 ou à 25 ans. Discutez-en avec votre médecin traitant pour connaître comment gérer cette baisse selon votre âge. Généralement, les médecins recommandent des changements de régime alimentaire.

 

  • Veillez à ne pas aller trop bas

Dans votre parcours de réduction de la DHEA, assurez-vous par le biais des tests sanguins sous l’œil de votre médecin de ne pas atteindre un taux trop bas. Remarquez également qu’un changement trop fréquent de niveau de DHEA peut engendrer certaines maladies graves, telles que le cancer et le diabète de type 2.

 

  • Minimisez tout apport en cortisol

L’injection de cortisol est souvent associée à l’augmentation du taux de DHEA. Si vous prenez des médicaments avec une grande teneur en cortisol qui est lui-même une hormone sécrétée par les glandes surrénales, définissez avec votre médecin la stratégie idéale pour y remédier. Sachez que, chez les athlètes subissant des entrainements intensifs, la prise de cortisol est souvent recommandée en remplacement partiel d’une baisse de niveau de DHEA.

 

  • Choisissez une méthode de contraception non-hormonale

Les pilules contraceptives contiennent souvent des produits chimiques pouvant provoquer l’augmentation du niveau de DHEA. Pour connaître si la pilule que vous prenez a des effets semblables à ceux de la testostérone ou non, lisez attentivement la notice ou l’étiquette du médicament et parlez-en à votre médecin.

Si vous songez à une injection pour contrôler vos grossesses, discutez-en des effets hormonaux avec votre obstétricien-gynécologue avant de continuer. Sachez qu’il existe de nombreuses méthodes non-hormonales comme le DIU au cuivre qui provoquent les mêmes effets de contraception et qui ne risquent pas d’augmenter le taux de progestérone. Un bon nombre de personnes sujettes à des migraines et à des pertes de cheveux suite à un traitement hormonal trouvent ces méthodes efficaces.

 

  • N’adoptez aucun changement

Si votre taux de DHEA élevé est asymptomatique, vous pouvez tout simplement le laisser comme tel en général. Des petits changements de mode de vie (alimentation plus saine, exercices physiques plus fréquents…) peuvent suffire pour que le taux redevienne normal. Dans certains cas, les tumeurs secrétant de la DHEA sont laissées comme telles, car la chirurgie s’avère plus problématique qu’un taux d’hormone élevé.

 

 


Commentaires

comments




Loading...

Abonnez Vous A La Newsletter!

Abonnez vous à la newsletter et gagnez votre cadeau! Recevez ces trois livres gratuitement :

livres gratuits

* Comment prendre soin de votre peau
* Comment Développer Des Muscles Rapidement
* Comment choisir le meilleur produit minceur